Morlaas A – FC Marmande 47 B : 2 – 0 Morlaas, ton univers impitoyable !

December 11, 2018

Les initiés y verront un clin d’œil à la célèbre série des années 80 qui a débuté sur les écrans en 1978 sur CBS avant de faire son apparition trois ans plus tard en France.

D’aucun se rappellera bien sûr ce générique made in USA qui résonne encore dans les têtes et de ses paroles faciles à retenir : « Dallas, ton univers impitoyable »

Ce samedi en guise de « ranch de Southfork », c’est à la pleine des sports de impasse Lavigne dans le Béarn que les jeunes marmandais allaient livrer une nouvelle prestation.

Le casting des acteurs voyait comme à chaque fois des modifications pour ce nouvel épisode. Le synopsis étant et vous le comprendrez aisément assez éloigné de celui de la série. Ici, pas de trace des aventures de la richissime famille Ewing, ni de compagnies pétrolières, encore moins d’argent, de manipulation ou de rivalité. Si la série compte 357 épisodes, celui de samedi a débuté fort avec dès la première action des locaux, l’ouverture du score avec un centre quelque peu anodin qui trouvait son épilogue après une hésitation par une tête de Royau (2ème). Julien Royau pour être précis que l’on baptisera pour la cause JR en référence à ses initiales. Sacré JR Ewing qui se transforme en personnage avide de pouvoir, d’argent et sans scrupules. Il n’hésite jamais à faire souffrir pour arriver à ses fins. Morlaas, ton univers impitoyable ! Dire que pendant ce temps, Sue Ellen n’avait même pas eu le temps de faire son apparition dans le générique. Le plan de jeu marmandais est anéanti, il faut donc chercher autre chose ! A défaut de pétrole, les jeunes marmandais démontrent vite qu’ils ont des idées.  Deux petites minutes plus tard, JP Antunes se procure une grosse occasion mais il ne parvient pas à tromper la vigilance de Capdevielle qui tel le cowboy du Texas se montre vigilant pour surveiller son troupeau de bêtes à cornes.

8ème minute, à la sortie d’un bon mouvement collectif initié depuis la défense, le FCM vient de nouveau porter le danger devant le but adverse avec cette fois-ci Daumières qui échoue au moment de conclure. Dommage, les garçons viennent de laisser passer deux réelles opportunités d’égaliser et de tout remettre à plat. Le ranch de John Ross Ewing dit Jok Ewing subit les assauts répétés. La pendule affiche la 12ème minute et Desbourdieux sert sur un plateau Antunes qui frappe mais sans plus de succès, Capdevielle que l’on baptisera Bobby Ewing pour les besoins du feuilleton vient sauver la patrie. Quand le gentil de la série vient briller pour sauver la compagnie familiale.

On reprend les mêmes et on recommence avec une volée de Daumières mais qui n’est pas assez appuyée pour tromper le portier local (24ème). Morlaas est assiégé par le FCM 47 qui se procure une nouvelle possibilité avec un tir de Dubouilh (27ème) qui cette fois-ci fuit le cadre. Dans la foulée, c’est Antunes qui récupère le cuir, slalome et trouve une fenêtre de tir pour défier pour une énième reprise Capdevielle qui s’en sort encore. Le téléspectateur se dit que le score va revenir rapidement à la conformité des débats et que le cours du pétrole va bien finir par prendre des proportions légitimes pour les marmandais mais au plus fort de la domination des jeunes espoirs, Morlaas va doubler la mise. Une perte de ballon plein axe aux abords de la défense et bingo une passe et Manias sort vainqueur du rodéo tout heureux de ce cadeau inespéré avec cette faute d’inspiration (31ème). Morlaas glorifie la loi du plus fort !

Desbourdieux (37ème) puis Benouahab (40ème) y vont de leurs frappes mais il maque à chaque fois ce brin de réussite pour réduire l’écart. Que dire de cette tentative de Dubouilh qui s’écrase sur la transversale sans que Capdevielle ne parvienne à esquisser le moindre geste (41ème). A la pause la bande à JR Ewing a fait preuve d’une effroyable efficacité avec deux buts d’avances sur les deux seuls tirs de la période. Dans les bureaux de la compagnie Ewing, vient le temps de remettre tout le monde en selle, d’encourager les initiatives. Le scenario est bien défavorable et immérité. C’est comme ça dans les séries dramatique, c’est ce qui tient le téléspectateur en alerte. Devant le ranch de Southfork, les locaux ont sorti les barbelés pour protéger les puits de pétrole. Daumières met tout de suite un coup de pression sur la défense locale (46ème) sans trouver la faille.

Au fil des minutes, les jeunes marmandais sont moins fringants et précis. On tente bien de changer les choses, d’apporter des nouveautés en changeant la distribution dans le casting.

Le jeu marmandais est moins maitrisé et le ranch de la famille Ewing est bien gardé voir renforcé pour éviter toute mésaventure. Les dernières minutes sont plus folles avec un bon ballon de Zanardo, une énième attaque et l’obtention d’un coup franc légitime. Le tir est détourné de la main par un défenseur et le FCM obtient logiquement un pénalty. Mais quand rien n’y fait, tout s’accumule et Crosetta échoue dans sa tentative (88ème). Plus grand-chose ne se passe dans cet épisode même si on tente encore mais le cœur n’y est plus après ce nouveau coup du sort. Les locaux s’imposent 2-0 et le générique de fin revient sur les écrans. Morlaas, ton univers impitoyable !

Share on Facebook
Share on Twitter
Please reload

POSTS A L'AFFICHE

I'm busy working on my blog posts. Watch this space!

Please reload

POSTS RECENTS
Please reload

ARCHIVES
Please reload

MARMANDE, ALLEZ LES BLEUS

© COPYRIGHT 2016, BY FCM47