Championnat Ligue U13 . Match contre le Stade Bordelais :

February 20, 2019

Stade Bordelais / FC Marmande : 3 - 3

 

Second match de championnat pour nos U13 après le match nul contre Colayrac lors de la première journée.

Faux-pas interdit donc malgré un déplacement périlleux au Stade Bordelais.
Nous nous attendions à un combat féroce car nos adversaires n’avaient pas non plus ramené la victoire pour leur premier match.
Les joueurs sont donc au courant que dès le coup d’envoi, la bataille du ballon va se gagner par la force mentale mais surtout agressive de toute l’équipe. Nous en avons conscience car c’est exactement ce qu’il s’est passé au premier match.
Malgré ça, dès l’entame de match, les enfants (oui je prononce encore le mot « enfant »), se font manger dans tous les compartiments, ne gagnant aucun duels, la piètre copie du premier match.
Sauf que là, en face, le réalisme parfait : Au bout de 15 minutes de jeu, déjà 2-0. Certes, sur deux coups de pied arrêtés, mais cela montre que nous sommes trop souvent en retard et commettons trop de fautes.

Pourtant, avec un bloc haut, nous avons quelques opportunités, un poteau de Simon Daudignon alors qu’il a le but grand ouvert, un face-à-face de Sofiane Achour mais malheureusement il préfère rentrer dans les buts avec le ballon plutôt que de frapper plus tôt.
Bref, la débâcle de ce début de match ne s’arrête pas là puisque sur un corner offensif, nous offrons sur un plateau le troisième but de l’équipe locale après un contre rondement mené par l’attaquant adverse qui va de son triplé. Il trouve bizarrement une porte grande ouverte au milieu de nos deux marmandais restés en couverture et s’en va battre notre pauvre gardien Ruben, qui ne peut absolument rien faire (3-0). Et dire que l’on joue que depuis 20 minutes. S’ils ne réagissent pas, nous allons passer une très longue après-midi.
Peu avant la pause, le match s’équilibre enfin. La rentrée sur le terrain de Bilal Essoumany va être un tournant. Grâce à son explosivité, il montre qu’il n’est pas impossible de gratter des ballons à l’adversaire. Les petits commencent alors à se rendre compte que s’ils ne mettent pas plus d’envi et d’agressivité, le match est perdu. Les coups s’enchainent, les petits bobos apparaissent, mais nous gagnons quelques duels et les fautes s’inversent. Dans les arrêts de jeu du premier acte, nous obtenons un bon coup franc à la limite de la surface. Malgré un Louis Coat boitillant, il envoie un missile en pleine lucarne et la pause est sifflée sur le score de 3 buts à 1 pour le Stade Bordelais.
Un but qui va tout changer dans la tête des gamins, oui des gamins, car ils attendent encore une fois d’être dos au mur pour se mettre à jouer. Après une remontée de bretelles à la mi-temps, tous les marmandais présents au stade (parents, accompagnateurs…) attendent une réaction d’orgueil de nos petits. Nous savons qu’ils ont les armes pour renverser le match, il suffit juste qu’ils se rendent compte de leur capacité, qu’ils se réveillent tout simplement.
A la reprise, un tout autre match commence. L’équipe retrouve une incroyable force mentale et gagne tous les duels. Ils se ruent devant le but adverse, et paradoxalement, c’est Bilal, encore lui, qui sonne la révolte en marquant le deuxième but dans le quart d’heure qui suit, d’une belle frappe croisée (3-2). Avec une confiance et une agressivité retrouvée, nous avons une maitrise totale du ballon et les occasions ne cessent de pleuvoir. C’est fort logiquement que nous arrivons à égaliser suite à une faute sur Andrea Dal Compare et un penalty transformé par Louis Coat, qui va de son doublé (3-3).
La fin de match approche, à part un corner direct qui finit sur le poteau, le Stade Bordelais ne trouve plus de solutions et Ruben ne touchera pas un crayon en deuxième mi-temps. L’équipe adverse est acculée devant leur surface de réparation, on pousse, on pousse pour arracher la victoire, un nouveau poteau de Maël Morigny, un but de Vivien Passagne refusé sur un hors-jeu très limite, trop d’occasions ratées, et le coup sifflet final retentit.
Une grande satisfaction pour cette réaction en deuxième mi-temps, une fantastique remontée oui, mais beaucoup de regrets de ne pas réaliser qu’il faut tout donner dès le coup d’envoi.
La plupart des joueurs n’ont pas encore de maturité pour gagner des matchs de haut niveau comme celui-là. C’est quand même dingue de dire que le top 3 de mes joueurs à ce match sont 3 joueurs U12 (Ruben Rousset, Bilal Essoumany et Louis Coat).
D’autres pensent encore qu’ils vont faire la différence comme s’ils jouaient à la récréation de l’école. Tant qu’ils ne franchiront pas le cap, ils ne progresseront pas suffisamment pour jouer en R1 les années suivantes.
Un discours assez mécontent car il faut se rentre compte que cette équipe a toutes les capacités pour réaliser de belles choses. Mais à cause de ces enfantillages, l’équipe ne progresse pas comme elle devrait. On part en vacances sans aucune défaite certe , mais avec plus de sérieux et d’écoute aux entrainements comme aux matchs, nous aurions deux victoires. On le rabâche, on le rabâche… Espérons que des matchs comme celui-là vont nous faire grandir.
Julien Monpouillan

Share on Facebook
Share on Twitter
Please reload

POSTS A L'AFFICHE

I'm busy working on my blog posts. Watch this space!

Please reload

POSTS RECENTS
Please reload

ARCHIVES
Please reload

MARMANDE, ALLEZ LES BLEUS

© COPYRIGHT 2016, BY FCM47