Championnat séniors R2 à Saint Médard D'Eyrans :

March 26, 2019

Stade Saint Médardais A - FC Marmande 47 B : 0 – 1

 

Un succès printanier

La météo clémente de ces derniers jours vient confirmer le changement de saison. La vague d’humidité a laissé place aux premiers bourgeons. Comme tout un symbole, les jeunes réservistes marmandais ont profité de l’embellie pour aller chercher un succès à Saint Médard d’Eyrans par le plus petit des écarts. Le soleil vient de se lever, encore une belle journée comme dirait l’ami…

Si certains en ce dimanche ensoleillé ont choisi la terrasse des cafés pour partager un moment, une promenade en famille, la jeune troupe marmandaise encore rajeunie pour la circonstance a migré pour un voyage en terre girondine du côté de Saint Médard. Saint Médard étant comme chacun le sait un saint de l’époque mérovingienne, né dans l’Oise à SALENCY vers 456, mort à TOURNAI en 560.

Ma mémoire me fait défaut mais il me semble bien que d’était un dimanche.

Quant à EYRAN, le mot fait l’objet de plusieurs interprétations, dont voici l’une plus  communément admises : EYRAN viendrait de RAN, qui désignait la RAINETTE. Il est vrai que dans ces terres marécageuses, les grenouilles sont fort nombreuses et  figurent dans le blason du village.

Voilà donc la jeune équipe partie pour l’heure du pique-nique pour la cité girondine. Tout le monde est là dans le timing et l’occasion est donnée d’assister au match de lever de rideau et de prendre la température. La c haleur est bien au rendez-vous sur le rectangle vert comme dans les travées.

Pour ce pique-nique dominical, les espoirs marmandais mettent rapidement le couvert et se mettent dès les premières secondes dans de bonnes dispositions. Chacun se met à l’aise et s’installe dans le camp adverse au point qu’après 45 petites secondes, le FCM a déjà frappé deux fois au but. Une première tentative dès la 13ème avec un centre du capitaine Benouahab et une reprise contrée d’Antunes. C’est dans la foulée, Hameau qui lui aussi voit son tir dévié. Nous n’en sommes qu’aux prémices de la rencontre et Antunes doit quitter définitivement ses camarades après 4 petites minutes et une faute subie aux abords de la surface. Simon échoue dans sa tentative de fructifier l’aubaine plein axe.

Le Stade Saint Médardais qui reste sur deux succès consécutifs et probants face à Arcachon et Talence entend bien assoir son maintien et s’invite à la table avec un tir non cadré à la 9ème.

Côté marmandais, c’est à la bonne franquette en mode « auberge espagnole », chacun a amené quelque chose, une part de solidarité, une portion de courage, un pot de détermination.

On continue à proposer une prestation fleurie avec un coup franc de Raymond sur une nouvelle faute locale (18ème), une tête de Benouahab (22ème) ou encore une frappe non cadrée de Simon (32ème) et un énième coup franc de Dubouilh (34ème), mais les marmandais manquent de justesse dans les derniers gestes. La dernière opportunité est pour Raymond dans les arrêts de jeu de la première période mais sans plus de succès. Les deux formations se neutralisent à la pause sur ce score vierge. Une pause fraicheur qui permet de refroidir les moteurs, de profiter de la douceur printanière. On remet donc le couvert pour une seconde période toujours animée. Côté marmandais, on espère que les semis de la première période vont porter leurs fruits, alors on continue à arroser à l’image de Raymond qui profite d’un bon service pour aller défier la gardien du temple Barrière mais pris par un terrain quelque peu facétieux, il ne peut maîtriser le ballon et le gardien local au prix d’une belle sortie parvient à s’interposer pour couper court à la poussée des visiteurs. 49ème et c’est désormais le jeune Hameau qui doit quitter ses camarades sur civière. Grâce à l’intervention rapide des dirigeants locaux, il sera ensuite transporté à l’hôpital pour des examens cliniques. C’est le jeune Reynaud qui vient de fêter ses 18 ans quelques jours avant qui succède sur le terrain à un autre U18.

On continue de travailler sur le terrain, les milieux défensifs ratissent les ballons à tour de bras, la défense centrale désherbe le moindre centimètre des abords du but de Bidou pour éviter les situations dangereuses. Le capitaine Benouahab se démène pour retourner la défense adverse et sert dans des conditions idéales Raymond qui s’extirpe une nouvelle fois de son vis-à-vis et vient défier Barrière mais ne trouve pas le cadre. Nouveau duel gagné par le portier local qui retarde l’échéance (55ème). On prend les mêmes et on recommence deux minutes plus tard et Barrière est à la parade, Nyamsi a suivi, reprend de la tête mais expédie le ballon au dessus alors que le but était vide (57ème). Sur un nouveau coup franc obtenu c’est Puech qui manque de réaction esseulé au deuxième poteau après un service de Zanardo (65ème). Les oiseaux chantent, le pollen fait son apparition mais le printemps tarde à se matérialiser au panneau d’affichage toujours vierge. Le jeune Nyamsi y va d’un déboulé côté gauche mais il centre au lieu de frapper (77ème) et le ballon ne peut être repris. Et pour poursuivre la série, c’est au tour de Valade de quitter ses partenaires après une faute sanctionnée d’un joueur local. Il faut une nouvelle fois repenser l’équilibre de l’équipe et continuer. Le FCM va enfin récolter les fruits de son dur labeur, au lieu de se contenter de gérer, les partenaires d’Asmane continue de pousser et de tenter. Zanardo y va d’une passe décisive pour Nyamsi qui pour sa première apparition délivre tout le groupe d’un tir à l’entrée de la surface (88ème). Au vu des évènements, l’officiel annonce minutes minimum d’arrêts de jeu qui se transformeront en cinq minutes pendant lesquelles Benouahab ou Chenu auront des opportunités de conclure et de porter à nouveau le danger, on croit même au but salvateur sur une centre de Chenu mais Barrière encore lui s’interpose devant Benouahab avant que ce dernier soit fauché dans la surface. Les jeunes marmandais vont gérer au mieux les derniers instants et finalement s’imposer logiquement non sans avoir payé un lourd tribut avec quatre joueurs sur le flanc. Dans l’attente de diagnostics plus précis, il faudra se passer des Hameau, Valade, Benouahab et Antunes pour les prochaines échéances. C’est le printemps, le vent va peut être enfin tourné en faveur des jeunes marmandais qui ont démontré une belle image du club et qui empoche une victoire légitime en terre girondine.

 

Sébastien Monglun

 

 

Share on Facebook
Share on Twitter
Please reload

POSTS A L'AFFICHE

I'm busy working on my blog posts. Watch this space!

Please reload

POSTS RECENTS
Please reload

ARCHIVES
Please reload

MARMANDE, ALLEZ LES BLEUS

© COPYRIGHT 2016, BY FCM47