top of page

FCM47 - Plateau à la Sauvetat : "Le droit de jouer", un samedi comme les autres


Samedi 26 novembre, les jeunes U8/U9 du FCM47 avaient rendez-vous à la Sauvetat pour participer à un plateau organisé par le club. Retour sur la matinée de nos jeunes pousses avec un résumé signé Sébastien Monglun.


Pour clôturer cette quinzaine des droits de l’enfance, focus sur les jeunes U8/U9 du FCM 47. Rendez vous était donné pour ce samedi au stade Intercommunautaire Pierre Périé de La Sauvetat du Dropt. Le brouillard est là comme pour rappeler que nous sommes dans le nord du département. Les derniers préparatifs sont en cours. Les minutes défilent, le temps que chacun rejoigne l’enceinte sportive. Chaque joueur vient saluer les éducateurs comme pour s’identifier au « droit à l’éducation de qualité ». Un droit que l’on retrouvera après chaque rencontre quand chacun vient donner une poignée de main accompagnée d’un « bien joué ».


Comme pour symboliser « le droit à l’identité », chacun est venu défendre les couleurs de son club dans cette triangulaire où jeunes joueurs et joueuses de l’Assa, de Gontaud, du FCM47 sont venus jouer. Avant chaque rencontre, comme un symbole d’unité, l’équipe vient, s’approche de son éducateur, bras sur les épaules, les yeux grands ouverts pour écouter les consignes en lien avec le « droit à l’information ».Après chaque match, s’en suit un jeu de questions/réponses où chacun peut s’exprimer, donner son sentiment pour faire le lien avec le « droit d’expression ».


Le plateau continue son déroulement, le brouillard s’est levé mais le soleil se cache toujours. Après chaque opposition, pour certains il faut faire quelques foulées supplémentaires pour rejoindre le terrain suivant et le nouvel adversaire, sans oublier la trousse à pharmacie pour faire allusion au « droit à la santé et aux soins ».


Sur chaque terrain, les jeunes s’affairent, le ballon n’est pas toujours saisissable, il va d’un camp à l’autre et si bien sûr, on aimerait que tous les enfants soient toujours concentrés et dans l’effort, force est de constater qu’à cet âge là, l’enfant est autonome et se gère. Un temps d’activité vient laisser place à un temps de marche ou d’arrêt, comme pour rappeler le « droit d’avoir des loisirs, de jouer, de se reposer ».


Les minutes défilent toujours, l’enthousiasme est intact, les éducateurs accompagnent, stimulent, encouragent, aident pour s’identifier au « droit à l’aide et la protection ». Puis vient le trille final, chacun a pu bénéficier du soutien de sa famille pour conjuguer le « droit de vivre avec sa famille ».


Les petits U8 et U9 donnent de la voix dans le vestiaire, aujourd’hui, c’est l’anniversaire d’un des leurs. Une chanson plus loin et quelques bonbons engloutis, il est temps de quitter l’enceinte sportive de La Sauvetat, non sans avoir être venu saluer les éducateurs et de lancer avec un large sourire « A lundi, bon week-end ! ».


La semaine prochaine, les petits seront là pour continuer à découvrir leur football

Opmerkingen


ACTUALITÉ
ARCHIVES
bottom of page