FCM47 - Une convention de partenariat signée avec le collège privé Notre Dame de la Salle


De gauche à droite : Jean-Claude Feyrit (Conseiller municipal en charge des Associations Sportives et de la Vie Associative), Charles Cillières (1er adjoint au Maire en charge Sports), David Quinci (Directeur Collège Notre Dame de la Salle), Lyazid Bahlali (coprésident FCM47) et Bertrand Tunica (Coprésident FCM47)

C'est une excellente nouvelle pour notre club et pour ses licenciés ! La ville de Marmande, propriétaire des infrastructures du Stade Michelon, le collège privé Notre Dame de la Salle et le Football Club Marmande 47 ont signé une convention tripartite de partenariat qui va permettre la mise en place de classes à horaires aménagés football au sein de l'établissement scolaire comme c'est déjà le cas pour le Handball, le Rugby ou encore l’Aviron. Cela concerne 30 élèves de la 5ème à la 3ème qui pourront participer aux séances d'entraînements sans être impactés du temps scolaire.


Une convention dont s'est réjouie Bertrand Tunica, le coprésident du FCM47 : "Très heureux de ce partenariat sur lequel nous avions commencé à échanger dès février. Le FCM47 souhaite proposer des parcours adaptés au niveau sportif mais aussi au niveau scolaire. C'est avant tout la scolarité qui prime car nous ne sommes pas un centre de formation, il s'agit simplement d'accords pour permettre aux jeunes de concilier sport et études dans les meilleures conditions possibles".


Un sentiment partagé par David Quinci, le principal du collège Notre Dame de la Salle : "Promouvoir deux ensembles qui me semblent intéressants : le premier la scolarité car c'est un parcours qu'il faut réussir dans la vie pour s'apporter des opportunités et des aventures. Le parcours sportif aussi qui permet aussi d'inculquer beaucoup de valeurs dont des valeurs citoyennes et qui peut aussi ouvrir des portes dans le futur. 30 élèves à ce jour ce qui est plutôt pas mal pour une première année. Il faudra ensuite entrer dans une forme de pérennité, il faudra trouver le rythme pour arriver à un parcours d'excellence. Un parcours d'excellence qui ne soit pas dogmatisé mais qui soit un parcours d'excellence du jeune : chacun son niveau, chacun ses moyens mais en tout cas il faut savoir les découvrir et savoir les mettre à son propre service et au service d'une communauté".


De son côté, Charles Cillières, premier adjoint au maire en charge de sports s'est félicité de cet accord : "Un des axes de notre politique sportive c'est la jeunesse : amener des jeunes à évoluer au plus haut niveau possible pour eux et donc de travailler dans de bonnes conditions. Ce club a choisi de s'engager dans cette politique et c'est pourquoi nous sommes heureux de mettre à disposition ces belles infrastructures dans le cadre de cette convention".





ACTUALITÉ
ARCHIVES