Olivier Hériveau (coach FCM47) : "Retrouver de la cohésion et une maîtrise collective"


Il est le nouveau coach de l'équipe première. 5ans après, Olivier Hériveau signe son grand retour au FCM47, une évidence pour ce mayennais d'origine qui, pour reprendre ses termes, "avait un goût d'inachevé" ici à Marmande alors entraîneur de l'équipe réserve et qui était tout proche de reprendre l'équipe première avant finalement d'accepter un projet à Bazas où il connaîtra le succès. Diplômé d'un DES (diplôme permettant d'entrainer jusqu'en National), Olivier Hériveau a fait ses jeunes classes d'entraîneur à Laval avant de se lancer à Langon où il devient responsable de l'école de foot et de l'organisation sportive du club jusqu'en 2003. Cette année là, il est contacté par les Girondins où il y restera pendant 14 années en tant qu'entraîneur U15 et responsable de la pré-formation. C'est en 2015/2016 qu'il rejoint Marmande en tant qu'adjoint de Laurent Dauriac (coach de l'équipe N3) et coach de l'équipe réserve. Il accepte finalement le projet de Bazas où il réalise deux montées consécutives (D1, R4) en 3 ans et termine troisième en R3 la dernière saison. Il rejoint ensuite un nouveau projet à Targon pendant 1 an et demi avant d'accepter de revenir au FCM47. Interview du nouveau coach de l'équipe première.


Bonjour Olivier et bienvenue à Marmande. Explique nous ce qui a motivé ta venue ici à Marmande ?


O.H : "J'avais toujours dit aux dirigeant que j'avais eu un gout d'inachevé ici, je suis resté un an et c'était une année particulière. On avait mal démarré la saison dans un contexte particulier (5 premiers matchs à l'extérieur suite à des envahissements de terrain) pourtant on bossait bien à l'entraînement, les joueurs appréciaient mais il y avait trop de nouvelles choses d'un coup, une certaine exigence aussi qu'on a mis en place. Ça a été long mais le signe que ça commençait à prendre c'est notre classement cette saison là puisque nous finissons malgré tout 4ème. Cette année là j'avais la possibilité de reprendre l'équipe première avec le départ de Laurent Dauriac à l'époque qui se profilait, mais les choses ont mis du temps et finalement j'ai donné ma parole à Bazas pour un nouveau projet. Mais voilà, comme j'ai toujours dit je me suis bien senti ici et quand j'ai eu l'opportunité de revenir je n'ai pas hésité, je connaissais bien Bertrand et Jean-Baptiste".


Quelle est ta philosophie en tant que coach ?


O.H : "La première chose, j'essaie d'être proche des joueurs que ce soit sur ou en dehors du terrain. Je m'intéresse beaucoup à l'individu, ce qu'ils font dans leur vie que ce soit à la maison ou professionnellement. Il y a tellement de choses qui peuvent avoir des incidences sur un terrain.. Et puis on est des amateurs, on est là pour apprendre à se connaître et c'est toujours intéressant de s'intéresser à tout ça. Pour avoir lu pas mal de bouquins de grands coachs professionnels, c'est quelque chose qui se fait au haut niveau et ça permet d'acquérir une certaine force collective, alors pourquoi ne pas le faire au niveau amateur. La deuxième chose, par rapport à ma philosophie de jeu, je dirais que je suis quelqu'un qui aime avoir la possession du ballon. J'essaie de mettre ça en place dès la première année mais c'est toujours un peu compliqué car on fait ce qu'on peut en fonction du recrutement et de l'effectif. Ce qui me caractérise par rapport aux autres coachs c'est que je suis très attaché aux séances avec ballon. Prendre des baskets pour aller courir on est pas des pros, si on fait ça c'est que tu fais 5-36 séances par semaine, nous on en fait 3 par semaine... Il faut savoir aller à l'essentiel. Avec le ballon on peut faire plein de choses, on peut intégrer le travail technique et le travail tactique. L'important c'est aussi de prendre du plaisir, et clairement on prend plus de plaisir avec un ballon que sans".


Olivier Hériveau aux côtés de Nicolas Dubos coach adjoint

Au niveau du projet pour cette saison, quels sont les objectifs ?


O.H : "Cette année il y a eu un gros renouvellement au niveau de l'effectif. Des cadres sont partis, certains qu'on a laissé partir d'autres qui l'ont fait par choix. Ce qui m'intéressait c'était de garder ceux qui adhèrent à un projet car il y a eu diverses difficultés ces deux dernières saisons on va dire. Je voulais repartir sur un projet avec une base saine. On a fait un groupe, on sein de ce groupe il y a plusieurs objectifs notamment retrouver une cohésion, cette force sur et en dehors du terrain. Le groupe est jeune, cela mettra du temps mais le travail de cohésion est primordial. L'objectif est aussi de retrouver une maîtrise collective, on met l'accent sur l'aspect technique, le mouvement.. Il faudra être prêt pour le premier match de championnat (NLDR : Face à Hiriburuko Ainhara le 17 septembre) car derrière il y aura 5 descentes cette année. Il ne faut pas s'enflammer cette année, il faut finir dans les 8 premiers et l'année suivant on poursuivra le travail car un projet ça ne se fait pas en une année".


Olivier Hériveau sera accompagné dans son staff par Bruno Balade (Coach adjoint), Nicolas Dubos (coach adjoint), Patrice Laffite (Intendant), Louis Desbourdieux (Préparateur Physique) et Willy Jousseaume (Entraîneur Gardien).



Bruno Balade, originaire de Langon et coach adjoint d'Olivier Hériveau depuis Bazas

Willy Jousseaume, entraîneur des gardiens



ACTUALITÉ
ARCHIVES