HISTORIQUE DU FC MARMANDE 47

Un début d'existence difficile (1945-1976)

Faire l’historique du football à Marmande ne consiste pas seulement à parler du FCM47. Le premier club de la ville s’appelle le Club Athlétique Marmandais. Fondé en 1945 par Eugène Maunoury, « Marmande Etoile » a vite laissé sa place à une section football au sein de l’US Marmande. Au niveau du terrain, rien n’était simple. L’historique relaté dans le livre d’or de 1983 affirme en effet que « retracer l’histoire du football à Marmande équivaut à tracer une courbe ascendante et descendante avec des séries d’élans et de chutes en fonction des Hommes et des bonnes volontés qui les ont entouré. » En 1965, le football quitte la section sportive de l’USM afin de le retrouver en 1969 sous la présidence de Monsieur Perrot. Avec différents présidents, le club connait trois montées successives et quelques belles épopées en Coupe d’Aquitaine (16e de finale) ou en Coupe Lot-et-Garonne (finale) en 1972. Malgré tout, la coexistence avec le rugby reste difficile et un homme va faire bouger le football à Marmande.

Un nouveau départ pour le football à Marmande (1975-1990)

En 1977, le docteur Pierre Wind prend la présidence de la section football de l’USM. Celui-ci n’y allait pas avec le dos de la cuillère en 1983 quand il s’agissait de parler de la situation de cette section : « C’était la débâcle, un vrai Trafalgar. Il n’y avait plus qu’un mauvais terrain d’entrainement derrière la piscine, à l’éclairage plus qu’hypothétique, sans vestiaire attenant. […] Tout était à construire. » Cela passera par le terrain de Michelon où fut réalisé le complexe actuel. Dans la suite logique, la section football de l’USM allait laisser sa place au FC Marmande, créée en 1979. Le président Marmandais est clairement dans une logique de développement du football à Marmande. En témoigne la venue des Girondins de Bordeaux pour un match de gala, afin de faire une sorte de « propagande » - selon les propres termes du livre d’or - en faveur du football. D’ailleurs, cette envie de développement se traduisit par l’idée d’un « regroupement géographique du football, en respectant la spécificité propre de Virazeil, de Ste-Bazeille et de Marmande. C’est l’union qui fait la force. » Force est de constater que cette idée ne fut pas partagée par ces clubs voisins.

Une envie de voir plus haut (1990-2004)

Sportivement, Marmande a désormais des envies de voir haut. C’est à la fin des années 1980 et au début des années 1990 que les Marmandais vont se trouver une place au niveau régional, sous la houlette du président Alain Pancheri, dans la droite lignée du docteur Pierre Wind. Alors que le FCM végète en DHR en compagnie de son « pire ennemi » Virazeil, il atteint la Division d’Honneur en 1991. Les Virazeillais vont eux rétrograder au fur et à mesure, tandis que les Marmandais s’installent dans la durée dans l’élite régionale en faisant au passage quelques coups en Coupe. Un nouveau président, Alain Martin va faire entrer le club dans une nouvelle dimension. Sous sa houlette, Marmande va connaitre le niveau national avec une montée en CFA2 en 2001, puis en CFA en 2003. Le complexe de Michelon s’est agrandi afin de permettre à toutes les équipes d’évoluer dans de bonnes conditions. À son départ en 2004, Alain Martin affirme que le club est « sain », mais tout ne sera pas si simple, après la descente de CFA en CFA2.

Le Football Club Marmande 47 est un club de football français fondé en 1946.

Présidé par Christophe Manzato et Jean-Bernard Elmi, le club évoluera en CFA 2 (5e division) pour la saison 2016-2017.

Le club a connu son plus haut niveau, le CFA (4e division) lors de la saison 2003-2004.

L'épopée en Coupe de France (2002)

Le 14 décembre 2002, le FC Marmande, alors pensionnaire de CFA2, atteint le huitième tour de la Coupe de France après avoir éliminé Coulonieix-Chamiers au tour précédent. Les Marmandais héritent au tirage au sort d'un des adversaires les plus lourds possibles : le Toulouse Football Club, promu en Ligue 2 (trois divisions d'écart) et à l'ambition de retrouver la Ligue 1, deux ans après sa rétrogradation administrative. Les réactions sont contrastées chez tous les membres du club. Le président Alain Martin se félicite "de rencontrer le TFC, un des ténors de Ligue 2", tandis que l'entraîneur Jean-Luc Sokal fait fi de Toulouse : "Que ce soit un adversaire professionnel ou un club de ligue, on gardera la même approche". Bertrand Tunica, pilier de l'équipe est lui plus nuancé et estime que "ce n'est vraiment pas un tirage favorable pour Marmande."

Pour l'occasion et cette grande fête à Marmande, le match est délocalisé au Stade Georges-Dartiailh - plus grand que le Stade Michelon - qu'occupent habituellement les rugbymen. C'est devant 2000 spectateurs que la rencontre s'est déroulée. Poussés par leurs supporters, ce sont les Marmandais qui ouvrent le score par l'intermédiaire de Basila Mokili-Yenga à la 13e minute. Les Toulousains se ressaisissent et égalisent dix minutes plus tard grâce à Anthony Braizat. Les Haut-Garonnais dominent le reste de la partie, mais Marmande tient bon et accroche les prolongations. Ils iront finalement jusqu'aux tirs au but. Malgré les parades de Christophe Revault, qui repousse trois tentatives marmandaises, les locaux ont bien l'occasion de créer l'exploit, mais Nicolas Miart ne transforme pas sa tentative et c'est le Téfécé qui s'impose finalement.

Et maintenant, où en est le FCM 47 ? (2004-...)

Pascal de Marco succède à Alain Martin. L’après-descente sera une période difficile pour le FC Marmande qui souffre de quelques problèmes financiers. Difficile dans ces conditions de se pérenniser au niveau national. Le club descendra à l’issue de la saison 2005-2006 à l’échelon régional. Le temps de se rétablir financièrement, notamment sous la houlette de Jean-Philippe Pugens et Christophe Manzato, durant deux saisons, puis Jean-phillipe Pugens deviendra seul président jusqu'en 2013. Rien n’est à jeter, il reste toutefois de beaux parcours en Coupe et il est bon de noter qu’une équipe de jeune a connu l’échelon national en 2006-2007 avec les 14 ans fédéraux. Le club est désormais sain financièrement, mais il ne sera pas parvenu à se maintenir en CFA2 à l'issue de la saison 2011-2012. La descente en DH n'est pas une fatalité, le club souhaite désormais s'appuyer davantage sur la formation. En témoigne d'ailleurs le bon comportement de ses équipes de jeunes , notamment au sein de l'élite régionale. 

En 2014/2015 sous la houlette de deux co-présidents (christophe MANZATO et Stéphane LABAT) le club retrouve le CFA2 pour la saison 2015/2016 après 3 saisons en DH sous la houlette de laurent DAURIAC promu entraineur qui pour sa premiére saison fait accéder le club en CFA2

Pour la saison 2015/2016 Christophe MANZATO devient seul le président du club en CFA2 et réussit à maintenir le CLUB (4iéme du championnat CFA2 ) toujours sous la houlette de laurent DAURIAC, avec une équipe B en DHR, C en D1 du département et U19 en DH, meilleur niveau général atteint par le club, il souhaite désormais se maintenir à ce niveau et promouvoir les jeunes de son école de football.

En 2016/2017 jean Bernard ELMI rejoint Christophe MANZATO à la co-présidence du Club et Frédéric PARISOT devient entraineur de la CFA2.

Aujourd'hui, le club de la ville de Marmande évolue en CFA2 avec une équipe B en Régionale 2 et une école de football avec environ 20 équipes et plus de 390 licenciés, le club est aussi partenaire des girondins de Bordeaux.

Palmarès du fcm47 :

Champion DH Aquitaine : 2001, 2011 et 2015

Montée en CFA en 2003

8iéme tour de la coupe de FRANCE en 2002

Présidents Successifs :