top of page

FCM47 - U6/U7/U8/U9 : "Clap de fin"



Ce weekend marquait la fin de saison pour les catégories U6, U7, U8, U9 du FCM47. Comme à son habitude, Sébastien Monglun nous livre ici un résumé de qualité dont il a le secret pour ce plateau qui s'est déroulé à Casteljaloux. Son dernier pour le FCM47 après 12 années passées au club. Merci pour ton investissement pendant toutes ces années "Seb", le club te souhaite le meilleur pour tes futurs projets.

Silence ! Le premier assistant réalisateur est à la directive. Sur le plateau, tout le monde sait qu’on est sur le point de tourner. Tout le monde regagne son poste, s’exerce au silence et à la concentration. La scène se déroule à Casteljaloux, au pays des Landes de Gascogne. Le casting est réuni, plusieurs clubs du département ont répondu présent pour cette journée officielle des débutants. Alors certes, les nouvelles appellations des catégories sont désormais U7 et U9 pour comment dire européaniser et s’assurer d’une parfaite corrélation d’un pays à l’autre.


Pour autant à y réfléchir, « débutant » garde son sens puisque ces catégories sont celles ou dans 98 % des cas, on débute l’activité, on commence le football. Tout son monde est passé dans les mains des maquilleurs, le make-up est réalisé. Les accessoiristes ont fait leur travail en équipant les acteurs avec leurs costumes de footballeurs (short, maillot, chaussettes...).


10h00, première prise avec la catégorie U7. Après cette première matinée de tournage, place à la catégorie U9. Moteur, on tourne ! 14h00, le plan séquence débute, tant pis pour les retardataires. Les consignes sont claires, seuls les acteurs ont accès au rectangle vert, les parents et spectateurs doivent rester derrière la main courante. Logique, il faut laisser les acteurs du jeu jouer, faire des choix, se tromper, apprendre. C’est comme ça que les apprentissages se font.

Pour rester dans le thème, on ira jusqu’à dire que c’est un véritable angle de vue et qu’il convient parfois de se répéter pour le bien de l’enfant. Imaginez un peu si l’acteur (l’enfant) recevait dans le même temps deux consignes diamétralement opposées, une par la voix de son père, une par la voix de son éducateur, quel choix cornélien !.

Les actions se succèdent, le caméraman doit s’assurer de garder le ballon et les acteurs dans sa ligne de mire. Il joue sur les plans, passant de contre plongée pas seulement pour les gardiens à un traveling de caméra pour suivre la course du ballon. Parfois, il faut même faire sortir du champ un spectateur qui est dans le cadre. Bon, celle-là, on la coupera au montage.


Coupez ! Coupez. A mi-parcours, les poules sont modifiées, histoire de rebattre les cartes et d’interférer sur le scenario du film. Le scripte est toujours là pour noter tous les détails des prises de vue. Les enfants, venez là ? Quelques conseils fusent, on prend du temps pour écouter chacun et on repart pour garder le timing.


Les rushes s’accumulent, les preneurs de son sont là à agiter leur perche, le foot fait son cinéma. Hors champs, les acteurs au repos glanent et reçoivent les précieux conseils des éducateurs. Il faut ensuite installer d’autres caméras pur changer l’arrière plan.


Place à la remise des récompenses, aux photos. Zoom sur les acteurs, sur les enfants. Tout le monde se congratule, se félicite. Sur le générique de fin, chaque nom figurera, de l’acteur principal au réalisateur, en passant par le cadreur. C’est dans la boîte ! Clap de fin sur cette saison

Merci aux enfants, merci aux collègues éducateurs, merci aux organisateurs, merci aux parents accompagnateurs, merci aux adversaires qui nous ont permis de repousser nos limites toute la saison.


Clap de fin aussi sur 12 ans au FCM 47




Comments


ACTUALITÉ
ARCHIVES
bottom of page